Skip to main content

Bulletin trimestriel des Statistiques - Mars 2021

Au premier trimestre 2022, les cours du pétrole brut sur les marchés internationaux, exprimés en dollars US, ont enregistré une progression de 60,0% en glissement annuel. Les prix des principales matières premières exportées par les pays de l'Union, ont également augmenté sur un an, pour le café (+60,0%), le coton (+41,1%), le caoutchouc (+28,2%), l’or (+4,2%) et le cacao (+3,3%). En revanche, le cours de la noix de cajou s'est replié de 7,1%. Quant à l’indice des prix des produits alimentaires importés par les pays de l’Union, il s’est accru sur un an de 35,0% au premier trimestre 2022, en lien avec le renchérissement au niveau international des huiles alimentaires (+62,5%), du blé (+49,5%) et du riz (+26,1%).

Sur le marché boursier régional, l'indice BRVM 10 a augmenté de 35,5% à fin mars 2022 comparé à la même période de l’année précédente. La capitalisation boursière s’est également accru de 55,8% sur la même période.

La reprise de l'activité économique au sein de l'UEMOA s’est consolidée au premier trimestre 2022, avec une hausse de 5,6% du PIB sur un an, après une augmentation de 5,7% un trimestre plus tôt. La croissance du PIB dans l’Union traduit le maintien de la bonne orientation de l’activité économique dans l’ensemble des secteurs. La valeur ajoutée du secteur tertiaire a progressé sur un an de 6,8% au premier trimestre 2022, après une hausse de 7,7% le trimestre précédent. S’agissant du secteur secondaire, la production s’est accrue de 5,4% au premier trimestre 2022, contre 4,5% un trimestre plus tôt. L’activité est également en hausse dans le secteur primaire, avec une progression de 2,5% au cours du trimestre sous revue, après une expansion de 1,3% au quatrième trimestre 2021.

Le taux d'inflation en rythme annuel dans les Etats membres de l'UEMOA, est ressorti à 6,4% au premier trimestre 2022, après une réalisation de 5,0% le trimestre précédent. L’accélération du rythme de progression du niveau général des prix est imprimée particulièrement par la composante « Alimentation », qui a augmenté de 11,9% au premier trimestre 2022 contre 8,9% un trimestre plus tôt, ainsi que celles relatives au « Logement » et au « Transport » qui ont progressé respectivement de 4,1% et 2,5% pendant le trimestre sous revue, contre 3,1% et 1,3% un trimestre plus tôt. La hausse des prix des produits alimentaires est observée dans tous les pays de l'Union, en lien avec le renchérissement des céréales, des huiles, des légumes, des fruits, ainsi que des tubercules et plantains.

Au premier trimestre 2022, le déficit commercial de l'Union s'est aggravé de 186,5 milliards par rapport à la même période de l'année 2021, pour ressortir à 269,5 milliards, en raison d'une hausse des importations (+21,2%) plus forte que celle des exportations (+18,1%).

La masse monétaire dans l'Union a progressé de 11,9% sur un an, en lien avec l’augmentation des créances intérieures (+18,8%), qui a contrebalancé la contraction notée sur les actifs extérieurs nets (-20,9%).

Concernant le marché monétaire, le taux moyen pondéré des injections de liquidité à une semaine est ressorti stable à 2,00%. Il convient de souligner que depuis le 24 juin 2020, les adjudications sur les guichets d'appel d'offres de la Banque Centrale sont passées au taux fixe de 2,00% en baisse de 50 points de base. Au niveau du marché interbancaire, le taux d'intérêt sur le compartiment à une semaine est ressorti à 2,3238% au premier trimestre 2022, contre 2,2168% un trimestre plus tôt, en hausse de 11 points de base.

Le taux débiteur moyen, hors taxes et charges, appliqué par les banques à leur clientèle est ressorti à 6,27% au premier trimestre 2022, en hausse de 4 points de base par rapport à son niveau enregistré au quatrième trimestre 2021.